//
L'Article...
Commercialisation en Ligne, Startup Etourisme, Web Marketing Hotel

Ubérisation de l’économie française : l’impact pour l’hôtellerie selon l’étude COFACE

La société d’assurance Coface, a publié une étude vraiment intéressante sur l’ubérisation de l’économie avec notamment un focus sur l’ubérisation de l’hôtellerie …Vous trouverez ci-dessous différents éléments mais je vous encourage à aller lire cette étude.[lien pour voir l’étude COFACE sur l’ubérisation de l’économie]


Décriés, contestés, et souvent même détestés par les acteurs historiques, les sites collaboratifs comme Uber et Airbnb sont pourtant bénéfiques pour l’économie française. Telle est la conclusion de cette étude, dévoilée cette semaine sur l’ubérisation de l’économie. Cette étude identifie notamment deux effets positifs principaux de l’ubérisation de l’économie :

  • la création nette d’emplois et,
  • une baisse des prix pour le consommateur final

COP21 Hotellerie ParisUbérisation de l’économie : focus sur l’hôtellerie parisienne.

Entre 2012 et 2015…

Malgré l’arrivée d’Airbnb sur le marché parisien en 2012, les défaillances dans le secteur de l’hôtellerie ont fortement diminué (-58%) entre 2012 et 2014. Et cela même si le nombre de chambres disponibles via Airbnb a été multiplié par plus de 8. L’offre hôtelière parisienne était largement insuffisante, cela n’a fait que combler un vide.

A partir de 2015…

La dynamique tend  à s’inverser à partir de 2015 et marque une rupture : les défaillances des hôteliers parisiens connaissent une hausse importante (117%). Les attentats terroristes de début et fin d’année 2015 à Paris ont plombé la fréquentation hôtelière parisienne qui a diminué d’environ 5 points (entre juin 2015 et juin 2016) alors que le trafic aérien a augmenté de 3% sur la même période.

Selon l’étude, Paris est la 3ème ville dont les hôtels sont les plus onéreux en Europe. Compte tenu de la progression des prix immobiliers à Paris ainsi que du niveau structurellement faible de l’offre de chambres, le parc parisien s’oriente donc majoritairement vers un positionnement haut de gamme ( pour le Grand Paris 64% des hôtels sont de milieu et haut de gamme contre seulement 36% bas de gamme). Ce positionnement haut de gamme de l’hôtellerie parisienne a favorisé l’essor d’Airbnb à Paris. Les prix proposés par ses hôtes sont souvent beaucoup plus attractifs que ceux des hôtels, même bas de gamme. Une enquête cité dans l’étude COFACE de mars 2016 confirme ce constat, en dévoilant que 31% des sondés parisiens jugent insatisfaisant le rapport qualité prix des professionnels de l’hébergement touristiques à Paris.

Avec 78 000 logements proposés par Airbnb, la région parisienne est la première région du monde en nombre de nuits offertes pour la société. Cette offre, qui s’élève à environ à 55 000 logements à Paris intramuros, a permis une croissance de 70% de l’offre globale de chambres dans la capitale.

Malgré cette nouvelle donne, la clientèle des hôtels a augmenté de 3,3% entre 2011 et octobre 2015. Il est donc probable qu’Airbnb ait réussi à capter cet écart de croissance, tout en contribuant à faire augmenter le nombre de touristes français et étrangers dans la capitale.

 

Ubérisation de l’économie : les perspectives d’avenir pour l’hôtellerie selon l’étude COFACE

economie collaborative avenir hotellerieDans le cadre du projet de loi de financement pour la Sécurité sociale, les revenus complémentaires issus des plateformes collaboratives seront taxés. Chaque loueur de biens immobiliers et mobiliers, générant un revenu dépassant respectivement 23 000€ et 7 720€ sera dans l’obligation de s’inscrire au Régime social des indépendants (RSI) et de payer les charges en conséquence [article sur la taxation Airbnb]

Une étude mentionnée dans le document de COFACE estime que 5 % des propriétaires sur Airbnb possèdent 20 % des logements et confirme qu’une partie des loueurs utilise les plateformes collaboratives comme revenu principal.

La loi appelée loi Lemaire, promulguée en octobre 2016, va obliger Airbnb à surveiller et à sanctionner les hébergeurs qui loueraient leurs résidences principales plus de 120 jours par an. Au-delà, le propriétaire devra modifier le statut de sa résidence principale en « surface commerciale » : sur Paris plus de 20 000 annonces sur les 50 000 présentes à Paris seraient concernées en 2016.

Selon l’étude COFACE, la mise en application de la Loi Lemaire, prévue en 2018, devrait représenter un manque à gagner à court terme pour l’économie française. Les dépenses directes des voyageurs séjournant en Airbnb à Paris s’élevaient à 980 millions d’euros à fin août 2015 sur un an (0,2% du PIB de l’Ile-de-France). Si 40% des loueurs pourraient être visés par des sanctions, le coût d’opportunité pour l’économie parisienne pourrait s’élever à 400 millions d’euros.

L’avantage pour les touristes hébergés par les hôtes Airbnb se trouvant notamment dans l’économie qu’ils réalisent, une partie des dépenses supplémentaires engendrées par le coût d’une chambre d’hôtel ne sera pas consommée. Et ce coût est actuellement estimé à 100 euros par jour.

De plus, 93% des hôtes Airbnb à Paris ne possèdent qu’un logement sur ce site, confirmant l’idée de la mise en place d’un revenu d’appoint. Les 218 millions d’euros de revenus engendrés entre septembre 2014 et août 2015 sont répartis à 30 % pour les dépenses courantes et 20 % pour un loyer ou un remboursement immobilier. Ils sont donc pour partie réinjectés dans l’économie française. Ainsi, selon l’étude, la combinaison de l’effet dépense pour les clients et de l’effet revenu sur les hôtes pourrait se traduire par une moindre circulation de monnaie qui aura un impact négatif sur l’activité.

 

Infographie : ubérisation de l’économie: impact sur l’emploir: l’exemple de l’hôtellerie

infographie-uberisation-hotellerie

Source : COFACE

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :