//
L'Article...
Hotel Management

Sylvia Pinel, nouvelle ministre déléguée au tourisme

Voila la fiche « Wikipedia » de la nouvelle ministre déléguée à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme du gouvernement nommé le 16 Mai 2012 : Sylvia Pinel

Il est clair que la ministre déléguée n’a aucune expérience dans le monde du tourisme. Il serait donc intéressant de connaitre son point de vue sur les grands chantiers qu’elle souhaite mener, et va-t-elle remettre en question certaines décisions de son prédécesseur ? TVA dans la restauration, la classification, les différentes normes hôtelière,….

WIKIPEDIA-Sylvia Pinel, née le 28 septembre 1977 à L’Union dans la Haute-Garonne, est une femme politique française, membre du Parti radical de gauche et députée de Tarn-et-Garonne (2e circ.) depuis le 17 juin 2007 et ministre déléguée à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme depuis le 16 mai 2012.

Syvia Pinel débute en politique comme chargée de mission, puis chef de cabinet du président du Conseil général de Tarn-et-Garonne, Jean-Michel Baylet. Elle apprend beaucoup au contact de Jean-Michel Baylet[3]. Elle ne boude pas, dit-elle, le plaisir de se former auprès d’un homme « pour qui tous les détails comptent ». Elle fait rapidement partie de la « Galaxie » du tout puissant patron de la La Dépêche du midi[4].

Considérée comme la protégée de Jean-Michel Baylet[5], elle est élue le 17 juin 2007, à tout juste 30 ans, députée de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne. Son adversaire malheureux Jacques Briat ex-député UMP regrette le fait que la jeune femme a bénéficié, selon lui, d’une campagne de promotion très spéciale[6]. Jacques Briat a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel mais il a été débouté[7]. Sylvia Pinel est alors députée d’une circonscription ayant un fort taux de chomage, elle milite fortement pour la ligne LGV Bordeaux – Toulouse[8].

Aux régionales de 2010, elle mène la liste de l’union de la gauche dans le Tarn-et-Garonne. Elle est élue au second tour conseillère régionale de Midi-Pyrénées.

En mars 2011, la députée est candidate aux élections cantonales dans la sous-préfecture de Tarn-et-Garonne, Castelsarrasin. Elle n’est pas élue au second tour, recueillant seulement 33 % des voix[9].

Ses centres d’interêts parlementaires tournent autour des problématiques de la justice, des prisons, de la sécurité sociale[10]. Elle se fait remarquer en proposant avec 9 autres députés d’abroger la loi du 26 brumaire an VIII, toujours en vigueur qui précise que « toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation » et qui a été modifiée par deux circulaires de 1892 et 1909 autorisant le port féminin du pantalon « si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval »[11].

Elle fait partie des six députés de gauche qui se sont abstenus lors du vote de la loi Hadopi, 190 autres ayant voté contre[12].

Elle signe avec 20 personnalités de gauche Un « appel pour un pacte unitaire de progrès » dans le but d’unir la gauche pour les présidentielles à venir[13].

En mai 2009, Le Nouvel Observateur[14] révèle que la députée Sylvia Pinel a adressé une lettre de mise en demeure aux responsables d’un site de surveillance de l’activité des parlementaires afin d’exiger le retrait de la page la concernant[15].

Information wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Pinel

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :