//
L'Article...
Hotel Management

La stratégie verte de Disney

Cinq mille logements d’ici à 2040 dans un cadre de rêve et zéro pollution à l’arrivée : les Villages Nature conçus avec Pierre&Vacances se réclament du tourisme écologique. Nommé à la tête de la nouvelle société d’exploitation des Villages Nature, Dominique Coquet, l’ex-vice-président d’Euro Disney chargé du développement urbain du Val-d’Europe, a présenté hier les Villages Nature que la multinationale américaine du loisir et le spécialiste du tourisme et de l’immobilier Pierre & Vacances vont réaliser aux portes de Disneyland Paris.

La première tranche du futur complexe comptera 1700 logements, soit l’équivalent de deux Center Parcs. A terme, sa capacité d’accueil pourrait dépasser les 5000 logements.

Une immersion totale dans la nature. « Arrivés par une voie sud reliée à l’échangeur 14 de l’autoroute A 4, les résidents s’immergeront progressivement dans les bois avant de quitter leur voiture…qu’ils ne reverront pas de leur séjour » annonce Dominique Coquet. Sur place les attendent des logements collectifs, des commerces et des restaurants paysagés à la manière de jardins suspendus ou des bungalows tantôt nichés dans les bois, tantôt lovés autour d’un lac artificiel de 3500 m2. Ils pourront se baigner dans un lagon géothermique partiellement à ciel ouvert, se promener à pied ou à vélo dans quatre jardins thématiques ou franchir des parcours d’acrobranche nichés dans les arbres.

L’écologie au cœur du projet. N’en déplaise aux élus écologistes de la région, qui avaient voté contre les Villages Nature l’été dernier, le développement durable semble être plus qu’un argument de vente. Pour preuve, Dominique Coquet avance un objectif ambitieux de « zéro émission de carbone et zéro déchet » sur le site, notamment grâce à la géothermie. « C’est le génie du lieu », s’enthousiasme le chef d’orchestre du projet. Qui indique qu’une eau à 70°C puisée à 1800 m sous terre chauffera les résidences et le lagon.

Un reboisement « conséquent ». Selon Thierry Huon, le paysagiste engagé pour la conception du projet, « un reboisement conséquent » va en outre être pratiqué « sur des terres défrichées depuis longtemps. » Les rives du lac artificiel seront plantées de roseaux, qui faciliteront la nidification de nombreuses espèces d’oiseaux. « On est en train de transformer des champs de maïs en un espace de biodiversité », résume-t-il.

Séduire la clientèle d’Europe du Nord. Cette destination bucolique veut répondre à une demande croissante à l’échelle européenne de « rencontre intime avec la nature ». Surtout, les touristes d’Europe du Nord. « Nous allons tout d’abord nous adresser au marché français puis à la Belgique, aux Pays-Bas, à la Grande-Bretagne et à l’Allemagne », annonçait hier Philippe Gas, le PDG d’Euro Disney.

Ouverture fin 2015. Depuis la signature avec l’Etat d’un nouveau projet d’intérêt général en septembre 2010, le calendrier des Villages Nature s’est accéléré. Les travaux devraient commencer début 2013 et la destination, ouvrir ses portes fin 2015, après la livraison des premiers logements. La commercialisation des appartements et des bungalows, qui débutera fin 2011, devrait dégager 430 M€ pour le financement du projet ; 270 M€ seront mis sur la table par des investisseurs pour la première phase du projet. Si le succès est au rendez-vous, Euro Disney et Pierre & Vacances prévoient 1,8 Md€ d’investissement sur vingt-cinq ans.

Source : Le Parisien

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :