//
L'Article...
Personnalités de l'hôtellerie

Roland Heguy – Un basque à Paris pour l’UMIH ?

Président de l’Union des métiers de l’hôtellerie et de la restauration du Pays basque, Roland Héguy sera aujourd’hui à Paris pour briguer la présidence nationale de l’organisation patronale dans un contexte explosif. Destituée lors d’une assemblée générale extraordinaire à Nantes, en novembre dernier, la présidente sortante, Christine Pujol s’accroche. Allongée sur la moquette avec son sac de couchge, elle occupe le bureau présidentiel de l’Umih à Paris depuis mercredi dernier et fait la une des journaux : une situation bien triste pour la profession. L’ambiance est particulièrement tendue sur fond de crise économique, de batailles et de procédures juridiques.

Dans le collimateur de Christine Pujol qui le considère comme un homme d’André Daguin, qui a régné sans partage sur l’Umih durant des années, Roland Héguy rappelait ce week-end qu’il a « toujours été légaliste et n’arrive pas là par hasard ».

« J’ai annoncé aux professionnels en décembre ma décision d’être candidat à la présidence confédérale de l’Umih. Je me présente avec, à la vice-présidence, Hervé Bécam, restaurateur hôtelier et secrétaire général de l’Umih du Finistère. Il a longtemps été membre de la commission des finances de l’Umih. N’oublions pas également que j’ai été président de la branche de l’hôtellerie française de l’Umih de 2001 à 2009. »

Son programme énoncé en décembre dernier est le suivant. « La gouvernance de l’Umih a besoin d’être fédératrice, elle doit anticiper et savoir déléguer. Une personne seule ne peut plus répondre à l’environnement politique et économique qui est le nôtre. Le monde évolue très vite et c’est une équipe solide qui doit se mettre en place, à l’écoute des régions. »

Roland Héguy veut « tourner la page de l’ère Pujol rapidement, car les dossiers chauds ne manquent pas et nous avons perdu du temps. L’Umih risque d’être discréditée si la crise s’enlise. »

La réforme de la TVA, les salaires, la formation des jeunes, la crise de la restauration, des cafés, les réformes environnementales. « En 2015 l’hôtellerie doit adopter de nouvelles normes de sécurité, accessibilité, développement durable. 25 % du parc hôtelier français a un retard considérable. Des emplois sont en jeu. »

Roland Héguy souhaite mettre les bouchées doubles dans ce domaine. « On me dit que je m’embarque dans une galère. Mais je suis un passionné de mon métier. C’est pour les hommes et les femmes qui s’y investissent que je suis candidat. ».

Le ticket Héguy-Becam sera en concurrence avec le ticket Pierre-Paul Alfonsi, président de l’Umih des Bouches-du-Rhône, restaurateur à Aix-en-Provence, et Alain Paulin, hôtelier à Marseille.

Roland Heguy

Roland Heguy - Prochain président de l'UMIH ?

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :