//
L'Article...
Hotel Management

Oceania Hotels – Un groupe en développement

Sans roulement de tambour, le groupe familial brestois Oceania Hôtels progresse, à son pas. Il ouvre son 23e établissement en mai à Pornichet-La Baule (44).

Derrière Oceania Hôtels, il y a la Sofibra (Société financière Branellec). Elle date de 1975 et François Branellec en est le pionnier. Sous son impulsion, la société avance alors avec les enseignes Mascotte, Oceania et B & B, la chaîne d’hôtels économiques. En 2003, cette branche qui compte alors 108 unités, est vendue. Les pendules ne s’arrêtent pas pour autant à la Sofibra. En 1999, Gurvan Branellec, fils du fondateur, avait pour sa part rejoint le groupe, après une expérience chez Danone aux États-Unis, une autre comme directeur export dans la maison française de foie gras la plus ancienne.

La Sofibra comptait 14 hôtels il y a dix ans. La résidence hôtelière achetée fin 2009, gérée avant par Pierre & Vacances, à Pornichet-La Baule, sera le 23e. En travaux depuis, l’établissement ouvrira début mai prochain, avec 95 chambres et appartements, et passera en trois étoiles. Le groupe (500 personnes, hors saison), qui communique aujourd’hui sous une marque ombrelle, Oceania Hôtels, développe en fait trois gammes d’établissements, qui, pour simplifier, vont de deux à quatre étoiles.
L’an dernier, il a réalisé un chiffre d’affaires de 42 Millions d’Euro, en très légère progression (+O,37%). «Dans le même temps, le REVPAR, le revenu par chambre disponible, a baissé de 8,5% en France. Le fait que l’on maintienne le chiffre d’affaires est positif car, en période de crise, la tendance est de faire des économies. Et la clientèle ne nous a pas quitté. De bons produits, bien placés, avec des équipes sympas nous ont permis de tenir la barre», juge Gurvan Branellec, le président de Sofibra.

La société, qui a doublé environ son chiffre d’affaires depuis dix ans, mène de front une politique d’acquisition mais aussi de rénovation. Il l’a fait l’an passé pour son hôtel de Marseille, et continue de le faire pour celui d’Aix-en-Provence. Il va agrandir l’établissement d’ Orléans et rénover à la fin 2010 ceux de Dijon et Nantes. «Nous avons quatre projets sérieux d’acquisition cette année», indique Gurvan Branellec. Le «navire amiral» reste celui de la porte de Versailles, à Paris, avec 250 chambres. A Brest, le berceau, la Sofibra compte quatre hôtels, soit aussi 321 chambres…

Gurvan Branellec

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Oceania Hotels – Un groupe en développement

  1. Parfait résumé de ce que nous sommes !
    Bien cordialement,
    Mélanie, responsable marketing Oceania Hotels

    J'aime

    Publié par Mélanie Simon | 15 mars 2010, 19 h 00 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :