//
L'Article...
Tourisme

Développement du « m-tourisme » à travers le flashcode

Nous vous avions présenté en Septembre dernier l’initative de la ville de Sarlat sur le projet de flashcode. Cette technologie avance se développe de plus en plus en France et notamment dans le Doubs.

A la pointe du « m-tourisme » (tourisme avec téléphone mobile), le Comité départemental de tourisme du Doubs développe le flashcode, un code barre lisible avec un mobile qui informe les touristes via internet.

Flashcode à Sarlat

Flashcode à Sarlat

Monuments historiques, sites touristiques, musées, gites, fêtes populaires locales: le touriste peut désormais s’informer en un clic de son téléphone portable.

« Le Doubs est précurseur dans le m-tourisme, à savoir le tourisme mobile qui permet la réception d’informations et de services touristiques via des appareils nomades », a indiqué mercredi à l’AFP Sylviane Dornier du CDT du Doubs.

Très développée au Japon, cette technologie est aussi utilisée notamment dans les rues de la ville de Sarlat (Dordogne) et sur les abribus de la RATP à Paris.

A Besançon, le flashcode est un code deux dimensions (2D) de forme carrée, disposé sur un support papier. Il est lu avec un téléphone portable, comme pour prendre une photo, et renvoie à un site internet qui héberge des vidéos, des informations sur un lieu touristique, l’agenda des événements à venir ou encore des offres promotionnelles.

Pour être compatible, le téléphone doit être équipé de la fonction appareil photo et de la technologie 3D, afin de télécharger l’application nécessaire (envoyer « flash code » au 30130, coût d’un sms).

« Le flashcode est un outil complémentaire du papier. On s’aperçoit qu’on a encore besoin de toucher le support papier, mais on s’adapte aussi aux jeunes générations qui ont grandi avec le web », explique Sylviane Dornier.

« Le web papier permet ainsi de conserver l’édition papier tout en étant ouvert aux nouvelles technologies, qui apportent des informations supplémentaires », ajoute-t-elle.

Le CDT du Doubs a inséré plusieurs flashcodes dans le dernier numéro de son magazine, désormais annuel, qui fête son 25e numéro et ses 50 ans en février 2010.

Il envisage d’intégrer des flashcodes un peu partout, jusque sur les sets de table des restaurants. « Une manière sympa d’attendre à table tout en s’informant », estime Mme Dornier.

Il serait intéressant dans les prochains mois de suivre l’utilisation de ces flashcodes par les touristes.

Discussion

Une réflexion sur “Développement du « m-tourisme » à travers le flashcode

  1. >>Il serait intéressant dans les prochains mois de suivre l’utilisation de ces flashcodes par les touristes.

    –> Vous ne pourrez compter que sur les touristes français, puisque le Flashcode est une technologie propriétaire d’Orange / AFMM qui ne lit pas les standards internationaux… Les étrangers ne pourront donc pas lire les Flashcode.

    Plus d’infos ici : http://bit.ly/cefrQz

    Publié par JA_FS | 26 février 2010, 13 h 26 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :