//
L'Article...
Tourisme

Tendances de l’activité touristique France – Eté 2009

La relative vigueur de la demande intérieure compensera pour partie le net recul de la fréquentation étrangère

Hervé Novelli, a annoncé les résultats du baromètre mensuel de conjoncture couvrant la saison touristique été 2009. L’activité touristique pourrait montrer quelques signes d’essoufflement cet été en raison de la conjoncture économique difficile. La saison a démarré lentement mais une fréquentation en hausse des Français est attendue pour le mois d’août. La demande française contribuerait à soutenir l’activité sur juillet-août. Il reste encore de nombreux indécis à convaincre.

Stabilité des nuitées des touristes français en France sur la période juillet-août

Concernant les mois de juillet et août, les intentions de nuitées des Français en France sont stables par rapport à celles de l’année dernière (avec 207 222 milliers de nuitées).  Pour le mois de juillet, elles devraient baisser de 7 % tandis qu’elles progresseraient de 4 % en août. La durée des séjours eststable en juillet (6,4 jours) et progresse en août (8,4 jours contre 7,6 l’année dernière).

En ce qui concerne l’avant et l’après saison, les chiffres sont plus mitigés. Au mois de juin, le nombre de nuitées des Français en France a diminué de 10 % au regard des nuitées enregistrées en juin 2008 en raison de la baisse constatée de 4 points du taux de départ des Français à la même période. Pour le mois de septembre, le taux de départ des Français pourrait baisser de 5 points par rapport à septembre 2008 (toutes destinations confondues).

Net recul de la fréquentation étrangère

Le nombre de nuitées de la clientèle étrangère en France a baissé légèrement en juin 2009 (-4 %) par rapport à juin 2008 mais reste néanmoins supérieur de 11 % aux prévisions.

Les perspectives pour juillet et août laissent prévoir une baisse de près de 30 % des nuitées des étrangers en France. Cette baisse affecterait chacune des clientèles européennes étudiées dans des proportions comparables, à l’exception des Belges dont la fréquentation se maintiendrait.

En septembre, la baisse globale pourrait être moins importante. Cependant, elle est à différencier selon le pays d’origine des visiteurs, avec une chute du nombre de nuitées des clientèles allemandes, une baisse plus modérée de celles des clientèles belges et un maintien de celles des clientèles des autres pays. De l’ordre de 15 %, ces prévisions de baisse des nuitées des clientèles étrangères seraient donc, pour cette période, moins importantes que celles de la clientèle française. Ces clientèles dont la part dans la consommation touristique est nettement plus élevée en septembre qu’au cœur de l’été sont essentielles à cette période de l’année.

Des professionnels majoritairement optimistes

Du coté des professionnels, les résultats sont à différencier : les gestionnaires de campings et les loueurs de résidences semblent majoritairement satisfaits de l’activité du mois de juin. Les gestionnaires de campings déclarent le plus haut niveau de satisfaction (77 % de satisfaits) pour l’activité du mois de juillet. Pour la 1re fois depuis le début de l’année, les hôteliers déclarent une activité majoritairement stable ou en hausse.

La majorité des professionnels (60%) font preuve de confiance dans l’avenir quel que soit le secteur.

Depuis la signature du contrat d’avenir de la restauration, les intentions de recrutement ont progressé de 46% dans ce secteur.

Avec 71 % d’optimistes pour l’avenir de leur établissement (contre 60 % en juillet 2008), les restaurateurs envisagent pour 35 % d’entre eux de recruter du personnel permanent dans les 12 mois contre 21 % en juillet 2008. On peut y voir les premiers effets de la baisse de la TVA.

Une saison dont les résultats restent à confirmer

Plus que jamais la saison dépendra de la capacité de tous les acteurs du tourisme à attirer ces clients indécis. Réservant à la dernière minute et à l’affût d’offres à prix réduit, leur désir de vacances est intact. Les indécis français peuvent très rapidement être séduits par une offre et décider de partir ; ils peuvent faire la différence pour le mois d’août. Les indécis étrangers, notamment en provenance de marchés éloignés, ont besoin de plus d’anticipation ou de l’action des tour-opérateurs et des distributeurs ; ils peuvent faire la différence pour le mois de septembre.

Globalement sur les 2 mois, la demande française contribuerait à soutenir l’activité malgré la baisse annoncée de la demande étrangère. Au total, sur l’ensemble des marchés étudiés, la baisse des intentions de nuitées ne serait que de 7 % compte tenu du poids prépondérant de la clientèle française. Ce sont bien les Français qui permettraient de maintenir l’activité touristique.

La diversité de l’offre touristique, des hébergements et des destinations est un facteur déterminant pour les clientèles françaises et européennes qui privilégient la proximité. La destination France est bien la seule destination en Europe qui peut tirer son épingle du jeu dans un tel contexte.

Ces éléments sont issus des résultats du baromètre de conjoncture ATOUT France-TNS Sofres  sur la base d’un échantillon représentatif des internautes de 15 à 65 ans de 6 pays : France, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Italie. 3 000 personnes interrogées chaque mois dans chaque pays

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :