//
L'Article...
Hotel Management

La nouvelle classification hôtelière 2009

La nouvelle classification hôtelière a été présentée le 17 Décembre 2008 et sera applicable le 1 Juillet 2009. Cette réforme majeure a pour objectif de moderniser les infrastructures hôtelières en imposant de nouveaux standards pour répondre aux attentes des consommateurs. La période actuelle constitue donc une réelle opportunité pour mettre en place les actions adéquates afin d’appréhender au mieux ce changement et se démarquer de la concurrence.

 Selon les enquêtes menées, on considère que :

·         65% du parc (soit environ 400’000 chambres) nécessiterait une rénovation « totale » ;

·         20% du parc (soit 122’484 chambres) relèverait d’une rénovation « moyenne » ;

·         15% du parc seulement serait irréprochable

 

 

Les principes de la réforme

 

·         Le classement demeurera volontaire.

·         Le coût du classement sera pris en charge par les professionnels, (tandis qu’il est aujourd’hui pris en charge par l’Etat) sur la base d’un « barème » fixé par ODIT-France estimé selon certaines sources à 3000 € (à confirmer)

·         Des réseaux d’audit spécialisés dans l’hôtellerie, accrédités par le COFRAC, se chargeront des visites dans les établissements, en lieu et place des services de la DGCCRF ;

·         L’agence de développement touristique gèrera dans le temps le référentiel de classement. Elle l’actualisera et l’élaborera en partenariat avec les représentants des professionnels afin d’éviter de retomber dans le travers actuel où le référentiel n’a pas été actualisé pendant près de 20 ans ;

·         l’Etat demeurera le garant final du classement : le rapport d’audit sera transmis au préfet qui accordera ou non, par arrêté, les étoiles demandées.

·         Le décret d’application précisera les modalités de cette nouvelle procédure, en particulier la durée du nouveau classement qui sera limitée à 5 ans

 

 

Un classement par point

La nouvelle grille comporte :

·         1er Etoile : 61 critères avec 141 points obligatoires, complétés de 24 points « à la carte »

·         2eme Etoile : 68 critères avec 161 points obligatoires, complétés de 45 points « à la carte »

·          3eme  Etoile : 75 critères avec 177 points obligatoires, complétés de 83 points « à la carte »

·          4eme Etoile : 94 critères avec 226 points obligatoires, complétés de 112 points « à la carte »

·         5eme  Etoile : 124 critères avec 298 points obligatoires complétés de 118 points « à la carte »

 

Pour être classé dans une catégorie donnée, un établissement devra respecter des critères obligatoires et des critères « à la carte ».

Chaque critère équivaut à une valeur en nombre de points. Cependant, si un établissement n’obtient pas la totalité des points affectés aux critères obligatoires, il peut les compenser (à hauteur de 5%) par des points « à la carte » (à raison de 3 points « à la carte » par point obligatoire manquant). Il va falloir être bon en mathématique.

 

Qui dit Modernisation…dit Investissements

 

La nature des travaux de modernisation est très variée. Cela va de quelques aménagements à l’ensemble des mises aux normes (sécurité, accessibilité handicapés, hygiène alimentaire, performance énergétique RT 2010, prochaines normes de classement hôtelier avec développement durable, qualité des services) et des adaptations au marché (informatique, site internet, Wifi, salle d’eau, écran plat, décoration, chauffage, rafraichissement.).

 

Traduit en coût moyen par chambre, les estimations fournies par le Ministère vont de 5’000 à 20’000 € par chambre. Il est donc obligatoire d’anticiper cette réforme et de planifier cette modernisation sur plusieurs années…

 

La Caisse des Dépôts et Oséo (outil public de financement des PME) proposeront des outils financiers permettant de faciliter l’accès au financement. Attention, il s’agira de prêt avantageux… pas de subvention.

 

Une aide du Ministère du Tourisme sera mise en place au 2eme trimestre 2009 pour permettre de prendre en charge une partie des coûts d’ingénierie pour les hôteliers désirant faire appel à des cabinets de conseil pour les aider dans ce projet. L’objectif étant de favoriser en amont les diagnostics qualité afin d’anticiper au mieux cette réforme et d’éviter de fragiliser les entreprises du secteur.

 

 

Le délai d’application

 

Compte tenu du délai nécessaire pour que chacun opte pour le classement qu’il souhaitera retenir, les hôteliers ont un délai de 3 ans pour mettre en place cette nouvelle grille.

Durant cette période, cohabiteront l’ancien et le nouveau classement. Mais après trois ans, les classements actuels tomberont, les panonceaux affichés à l’entrée des hôtels seront remplacés.

Annoncé par Hérvé Novelli en Juin 2008, l’appellation « hôtel » devait, à l’issue de cette réforme, être associé au classement. Les établissements n’intégrant pas cette réforme ne pourraient plus utilisée l’appellation « hôtel ». Aucune information sur ce sujet dans son discours du mois de Décembre 2008….Affaire à suivre !

 

 

Les prochaines étapes

 

Le projet de loi de développement et de modernisation des services touristiques a été présenté le mercredi 4 février 2009 au conseil des ministres. Le décret d’application de la loi est en cours de création, mais l’objectif annoncé par le ministre est une application au 1 Juillet 2009. La mise en œuvre de cette réforme risque d’être un peu compliquée et sera traitée assez rapidement sur ce blog…

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :